Oxyde de plomb (II,IV)

Un article du site scienceamusante.net.
(Redirigé depuis Rouge de plomb)
SGH03.gif
SGH03
SGH08.gif
SGH08
SGH07.gif
SGH07
SGH09.gif
SGH09
  • Formule brute : Pb3O4
  • Autres dénominations : rouge de plomb, minium
  • N°CAS : 1314-41-6
  • N°CE : 215-235-6

Sommaire

1 Propriétés physiques[1]

  • Masse molaire : 685,6 g/mol
  • Température de fusion : 830 °C
  • Densité : 8,92
  • Solubilité :
  • Aspect : poudre ou cristaux tétragonaux rouges.

2 Classes et catégories de dangers - Étiquetage

Conforme au règlement CLP/SGH

SGH03SGH08SGH07SGH09 DANGER

  • H272 : Peut aggraver un incendie ; comburant.
  • H302+H332 : Nocif en cas d’ingestion ou d’inhalation.
  • H360Df : Peut nuire au fœtus. Susceptible de nuire à la fertilité.
  • H373 : Risque présumé d’effets graves pour les organes à la suite d’expositions répétées ou d’une exposition prolongée.
  • H410 : Très toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.

3 Identification

L'oxyde de plomb (II,IV) réagit avec l'acide nitrique SGH03SGH05 concentré en formant du nitrate de plomb (II) Pb(NO3)2, qui est une poudre blanche soluble dans l'eau, et de l'oxyde de plomb (IV) PbO2, qui est une poudre brune insoluble dans l'eau et les acides, selon l'équation :

Pb3O4 + 4 HNO3 → PbO2 + 2 Pb(NO3)2 + 2 H2O

4 Où s'en procurer ?

5 Références

  1. CRC Handbook of Chemistry and Physics, David R. Lide, 88th edition (2007-2008). ISBN 978-0-8493-0488-0
Outils personnels