Hypochlorite de sodium

Un article du site scienceamusante.net.


SGH05.gif
SGH05
SGH09.gif
SGH09

1 Propriétés physiques[1]

  • Masse molaire : 74,44 g/mol
  • Température de fusion : 18 °C (pentahydraté)
  • Température d'ébullition : 101°C (décomposition)
  • Densité : 1,11 g/cm3
  • Solubilité :
    • Eau : 293 g/L (0°C)
  • Aspect : poudre ou cristaux incolores. Se présente le plus souvent sous forme de solution aqueuse de concentration massique variable.

2 Classes et catégories de dangers - Étiquetage

Conforme au règlement CLP/SGH

SGH05SGH09 DANGER

  • H314 : Provoque des brûlures de la peau et de graves lésions des yeux.
  • H400 : Très toxique pour les organismes aquatiques.
  • EUH031 : Au contact d'un acide, dégage un gaz toxique.

3 Histoire

  • Obtenu la toute première fois en 1789 (année de la Révolution Française) par Claude Louis Berthollet dans le quartier de Javel, à Paris. Le procédé qu'il employa fut de faire barboter du dichlore gazeux dans une solution aqueuse de carbonate de sodium SGH07, le rendement n'était pas merveilleux, mais il obtint une solution peu concentrée en hypochlorite de sodium.
  • Aujourd'hui, le procédé Hooker de production industrielle d'hypochlorite de sodium dérive de la méthode originale. Il s'agit ici plutôt d'un procédé électrochimique qui consiste à électrolyser des solutions froides et diluées d'hydroxyde de sodium dans lesquelles du dichlore gazeux barbote. L'équation est la suivante : Cl2 + 2 NaOH = NaCl + NaOCl + H2O

4 Utilisations

  • Désinfectant, blanchissant.
  • Traitement de l'eau.
  • En chimie organique, oxydant doux pour passer d'un alcool au composé carbonylé correspondant.

5 Où s'en procurer ?

6 Références

  1. CRC Handbook of Chemistry and Physics, David R. Lide, 88th edition (2007-2008). ISBN 978-0-8493-0488-0