Eau régale

Un article du site scienceamusante.net.
Cette page fait partie des articles à relire. Feu O V.gif
Si vous relevez des fautes, merci de les signaler sur la page de discussion ou les corriger directement.
Pour contribuer au wiki, prenez connaissances du protocole de contribution et des règles de contribution, identifiez-vous et prenez modèle sur d'autres pages du wiki.
SGH05.gif
SGH05
SGH06.gif
SGH06

Ne pas confondre avec : eau forte (acide nitrique).

L'eau régale (en latin : "aqua regia" (eau royale), étymologiquement rex / regis, le roi) est un mélange qui est très employé en chimie minérale et organique. Ce mélange permet la dissolution des métaux nobles tels que l'or et le platine, non attaquables en milieu acide classique (acide sulfurique seul, acide nitrique seul, etc...) et permet en outre l'attaque de composés organiques résiduels.

1 Sécurité

Les règles usuelles en vigueur dans un laboratoire de chimie s'appliquent, en outre, en plus de la blouse en coton avec boutons-pression, des lunettes de protection et des chaussures fermées, on veillera à prendre garde vis-à-vis des composés suivants :

  • L'eau régale est une substance redoutablement corrosive, très réactive et peu stable dans le temps, elle doit être manipulée en étant muni de gants épais, et sous hotte aspirante.
  • L'acide chlorhydrique SGH05 est concentré à 37% (au maximum), il est très corrosif et émet des vapeurs très irritantes, il faut le manipuler sous sorbonne correctement ventilée.
  • L'acide nitrique SGH05SGH03 est concentré à 70% (au maximum dans ce cas la), il est très corrosif, émet des vapeurs très irritantes et est très oxydant, il faut le manipuler en étant muni de gants et sous sorbonne ventilée.
  • L'eau régale doit être fraichement préparée, car elle se décompose lentement en libérant du monoxyde d'azote SGH03SGH06SGH05 et du dichlore SGH06SGH05, prenant alors une teinte jaune orange avec le temps.
  • Il faut veiller à stocker l'eau régale dans un récipient non hermétiquement clos (sous hotte ventilée) de manière à pouvoir laisser s'échapper le gaz que la solution libère en permanence.

2 Matériel

3 Mise en œuvre

Travail impératif sous hotte aspirante, muni de gants et de lunettes de sécurité, en plus de la classique blouse en coton. Le mélange obtenu est très corrosive et émet rapidement des vapeurs très corrosives et oxydantes.

  • Dans un erlenmeyer, introduire 30 mL d'acide chlorhydrique concentré, le refroidir au moyen d'un bain de glace.
  • Introduire ensuite 15 mL d'acide nitrique concentré en agitant légèrement. Un panache de brouillard se dégage, ne pas s'y exposer.
  • Le mélange obtenu est initialement relativement peu coloré et prend rapidement une teinte orange prononcée. Il s'ensuit un dégagement gazeux abondant dans les premiers instants après le mélange, ne pas stocker dans un flacon bouché à vis, il y a un risque assuré d'explosion.

4 Théorie

(A compléter)

5 Utilisations

  • Il est utilisé de manière relativement courante pour le nettoyage de la verrerie.
  • Réactions d'oxydation brutales de composés organiques
  • Dissolution de métaux (or, platine, palladium,...)

6 Remarque

Petite anecdote historique (tirée de Wikipedia.org) : Pendant la Seconde Guerre mondiale, lors de la conquête du Danemark par les Allemands, George de Hevesy (chimiste hongrois) voulut éviter le vol par les nazis du prix Nobel en or de Max von Laue et James Franck. Il réalisa la dissolution des deux médailles dans de l'eau régale et la solution résultante fut gardée dans un laboratoire à l’institut Niels Bohr. George de Hevesy récupéra la solution après la guerre. La précipitation de l'or fut provoquée et la société Nobel refondit les distinctions à partir de l’or obtenu.

7 Voir aussi

8 Références

http://alchimie-pratique.kruptos.com/eauregale.html