Diiode

Un article du site scienceamusante.net.
SGH07.gif
SGH07
SGH09.gif
SGH09
  • Formule : I2
  • Autres dénominations : iode (par abus de langage), iode sublimé ou bisublimé (pour préciser la pureté)
Cristaux de diiode.
  • N°CAS : 7553-56-2
  • N°CE : 231-442-4

Découvert en 1811 par le chimiste et salpétrier français Bernard Courtois (1777-1838), qui ne déposa jamais de brevet sur le procédé d'obtention de l'iode, et décéda dans la pauvreté et l'oubli.

Sommaire

1 Propriétés physiques

  • Masse molaire : 253,81 g/mol
  • Température de fusion : 113,7°C
  • Température d'ébullition : 184,4°C
  • Densité :
    • Solide : 4,993
    • Vapeur : 8,16 (par rapport à l'air)
  • Aspect : poudre ou cristaux gris métallique, se sublimant facilement en vapeurs violettes colorant les matières en brun foncé.
  • Solubilité : faiblement soluble dans l'eau distillée, soluble dans des solutions concentrées en iodure de potassium (car formation de complexe I3 soluble), très soluble dans les solvants organiques polaires et apolaires.

2 Classes et catégories de dangers - Étiquetage

Conforme au règlement CLP/SGH

SGH07SGH09 ATTENTION

  • H312+H332 : Nocif en cas de contact cutané ou d’inhalation.
  • H400 : Très toxique pour les organismes aquatiques.
Voir / adapter / imprimer cette étiquette

3 Usages

  • Réactif général d'iodation des composés organiques.
  • Préparation d'acide iodhydrique HI.
  • Préparation de la solution de Lugol (iodure de potassium + diiode) utilisé en tant qu'antiseptique, en traitement de la crise aiguë de la thyroïde et comme colorant en bactériologie (coloration des paroies bactériennes selon Gram).
  • Préparation de l'alcool iodé utilisé en tant que désinfectant.
  • Pour saturer la thyroïde en iode sous forme d'iodure de potassium en cas d'accident nucléaire.
  • En tant que révélateur de plaque de chromatographie sur couche mince (en vapeur ou en solution dans l'acide sulfurique SGH05).

4 Conseils pour la manipulation

  • Toujours manipuler le diiode sous hotte aspirante ou bien dans une pièce bien ventilée.
  • Lors de la manipulation, toujours avoir à portée de main une solution concentrée de thiosulfate de sodium (ou de potassium) SGH07 dans un pulvérisateur. En cas de renversement, pulvériser la solution sur le produit répandu, ce qui le neutralisera.

5 Où s'en procurer ?

  • Auprès des vendeurs de matériel et produits spécialisés.
  • Pharmacie : utilisé comme antiseptique sous forme de solution aqueuse (eau iodée) ou alcoolique (alcool iodé). Il est rarement vendu pur en paillettes ou cristaux (iode sublimé), mais on peut encore trouver des pharmacies qui fabriquent elles-mêmes leurs solutions.

6 Références

Outils personnels