2,4-dinitrophénylhydrazine

Un article du site scienceamusante.net.
SGH02.gif
SGH02
SGH07.gif
SGH07
  • Autres dénominations : 2,4-DNPH, réactif de Brady
  • Formule brute : C6H6N4O4
  • N°CAS : 119-26-6
  • N°CE : 204-309-3

Cette substance est utilisée comme réactif des fonctions carbonyles (aldéhydes et des cétones) en analyse qualitative.

Sommaire

1 Propriétés physiques

  • Masse molaire : 198,14 g/mol
  • Température de fusion : 198-202 °C (avec décomposition)
  • Peu soluble dans l'eau
  • Aspect physique : cristaux ou poudre rouge/orange

2 Classes et catégories de dangers - Étiquetage

Conforme au règlement CLP/SGH

2.1 Sous forme de poudre humide ou en solution

SGH02SGH07 DANGER

  • H228 : Matière solide inflammable.
  • H302 : Nocif en cas d’ingestion.
  • H315 : Provoque une irritation cutanée.
  • H319 : Provoque une sévère irritation des yeux.
  • EUH001 : Explosif à l'état sec.
Voir / adapter / imprimer cette étiquette

3 Synthèse

Par action de l'hydrazine SGH02SGH06SGH08SGH05SGH09 sur le 2,4-dinitrochlorobenzène.

Voir aussi : http://www.exchem.fr/dnph.htm

4 Réactif

  • Se prépare à partir du solide humecté d'eau (le composé sec est explosif SGH01, sensible aux chocs et à la friction), par dissolution dans une solution eau-méthanol-acide sulfurique. Le méthanol SGH02SGH06SGH08 étant toxique, on peut le remplacer par de l'éthanol SGH02 avec des résultats similaires.
  • La solution, jaune, donne lieu à un précipité orange de 2,4-dinitrophénylhydrazone en cas de réaction positive.
  • En analyse quantitative, on peut déterminer (grâce à des tables) le composé carbonylé de départ à partir de la mesure du point de fusion de la 2,4-dinitrophénylhydrazone obtenue, après traitements d'isolement et de purification appropriés vis à vis du précipité.

5 Où s'en procurer ?

6 Références

Outils personnels